Comptes de pollens 2017 en cours 

  

Le pollen  d'ambroisie                                            

Les grains de pollen d’Ambrosia sont sphéroïdaux à sphéroïdaux aplatis, le diamètre équatorial varie d’environ 17 à 29 µm. Ils sont pourvus de 3 sillons et 3 pores (tricolporés), les sillons méridiens sont courts, les pores germinaux sont situés au milieu de la longueur des sillons. L’exine (membrane extérieure) est plus ou moins granuleuse et couverte d’épines courtes. Ambrosia est une plante anémophile (les grains de pollen sont transportées par le vent pour féconder les fleurs femelles).

 

 


       

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

 

Ces grains de pollen sont facilement aéroportées en raison de leur faible densité (0,63) et de leur vitesse de sédimentation peu élevée (1,56 cm/seconde, op. cit.), ils peuvent, selon Girsh  parcourir jusqu’à 65 km, et probablement plus, avant de se déposer. Il est établi que les conditions d’humidité jouent un rôle important dans l’émission du pollen chez Ambrosia artemisiifolia L. Fischbach , d’après des études effectuées aux Etats-Unis, avance que 45% des grains de pollen sont émis entre le lever du soleil et midi dont 75% avant 6h du matin. Comme la plante a une forte production pollinique, 2,5 milliards de grains pourraient être émis en une seule journée par un seul pied. Un gramme de pollen contient 90 millions de grains, le pollen d’Ambrosia contribue de façon importante à la « pluie pollinique » dans les régions où elle est implantée. 

Site développé par Sylvain Ard